Quelle est la meilleure solution : une voiture électrique ou une voiture à essence ?

Publié le : 17 juillet 202313 mins de lecture

C’est peut-être l’une des questions les plus fréquemment posées par les utilisateurs qui souhaitent acheter une nouvelle voiture, car la révolution de la voiture électrique s’accompagne d’offres très intéressantes qui commencent déjà à attirer l’attention des acheteurs.

L’augmentation du prix de l’essence et le besoin de mobilité font que les utilisateurs commencent à considérer les voitures électriques comme une option viable ; mais ne vous inquiétez pas, car cela ne signifie pas que les voitures à moteur à essence vont disparaître, ou du moins elles ne disparaîtront pas de sitôt.

Alors, est-il temps d’envisager d’échanger ma voiture à essence contre une voiture électrique ?

Pour le savoir, il faut d’abord identifier vos besoins en tant qu’utilisateur, les distances que vous parcourez et l’usage que vous faites de votre véhicule. La vérité est que toutes les voitures ne conviennent pas à tout le monde, bien que vous puissiez évidemment acheter celle que vous voulez, il est probable qu’elle ne convienne pas à vos habitudes, que l’espace soit excessif ou, au contraire, qu’elle ne soit pas suffisante pour se déplacer si vous voyagez fréquemment ou si vous voyagez avec votre famille, entre autres facteurs. Actuellement, le portefeuille de véhicules électriques en France est vaste, avec des berlines, des voitures à hayon, des SUV et des camionnettes, où pratiquement toutes les marques ont montré leur intention de proposer des modèles zéro émission à court terme, si ce n’est qu’elles ont déjà au moins un modèle dans leurs rangs. Nous nous concentrerons dans un premier temps sur les avantages d’avoir une voiture qui se déplace de manière 100% électrique. Puis nous comparerons les caractéristiques des voitures électriques, thermiques et hybrides,  afin que vous puissiez prendre la meilleure décision d’achat, en fonction de vos besoins.

Avantages de l’achat d’une voiture électrique

  • Elles n’émettent pas de gaz polluants.
  • Elles sont silencieuses et agréables à conduire.
  • Elles sont respectueuses de l’environnement.
  • Le coût de l’assurance automobile est moins élevé.
  • Comme elles n’ont pas autant de pièces mécaniques qu’un moteur à combustion, elles sont moins susceptibles de tomber en panne.
  • Leur entretien est moins fréquent, car il n’est pas nécessaire de changer les fluides et donc certains filtres.
  • Les centres de recharge rapide sont situés dans les squares, les hôtels et les restaurants, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de payer pour recharger votre voiture, ce qui prendra d’ailleurs moins de temps qu’une voiture domestique ordinaire.

Inconvénients de l’achat d’une voiture électrique

  • Les prix peuvent ne pas être aussi abordables que ceux d’une voiture à essence.
  • Si vous oubliez de la recharger et que vous devez l’utiliser immédiatement, son autonomie risque d’être insuffisante pour vous amener à destination.
  • Sur un chargeur domestique classique, la batterie peut mettre 8 à 10 heures pour se recharger de 0 à 100 %.
  • Les stations de recharge rapide sont suffisantes, mais leur emplacement peut ne pas être avantageux pour vous.
  • En cas de long trajet, vous devrez tenir compte du temps de recharge pour poursuivre votre voyage.

Combien d’années une voiture électrique peut-elle durer ?

Il n’y a pas de chiffre exact pour la durabilité, car elle sera relative à la durée et au vieillissement de chaque modèle de chaque marque. En outre, cela dépendra de la fréquence de recharge, des circonstances dans lesquelles la voiture est utilisée, ainsi que de vos habitudes de conduite.

Si vous souhaitez obtenir un chiffre plus précis, sachez que les batteries des voitures électriques devraient durer au moins 8 à 10 ans ou 150 000 kilomètres, ce qui correspond à environ 3 000 cycles de charge, avant de devoir être remplacées.

Ainsi, à condition d’être correctement utilisée et entretenue, la durée de vie de votre voiture électrique peut dépasser les 10 ans.

Laquelle est la plus rapide, voiture électrique ou essence ?

Il existe encore un préjugé selon lequel les voitures électriques sont lentes et ennuyeuses, mais ce n’est pas le cas, car comme pour tout le reste, il existe des modèles et des versions qui conviennent à tous les goûts.

Il suffit de regarder des marques comme Tesla, Audi et Porsche, dont les modèles électriques performants peuvent faire le 0-100 km/h en 3,5 secondes maximum. Cela signifie qu’ils pourraient rivaliser avec une Ferrari ou une Lamborghini dans leurs versions d’entrée de gamme.

D’autre part, il y a des modèles qui ont une approche plus urbaine et plus conservatrice, faisant le 0-100 km/h en un peu plus de 8 secondes.

Enfin, il y a quelque chose qui vous surprendra toujours lorsque vous montez à bord d’un modèle électrique et que vous décidez d’appuyer sur l’accélérateur, parce que vous sentirez toute cette force de démarrage qui, parfois, selon le modèle, peut vous plaquer au siège et vous faire ressentir toute l’adrénaline que provoque n’importe quelle voiture de sport à moteur à combustion.

Faire son choix avant d’acheter : comparatif entre électrique, thermique et hybride

Aujourd’hui, l’achat d’un véhicule nécessite une réflexion approfondie, car plusieurs options s’offrent aux consommateurs. Les véhicules électriques promettent une mobilité durable avec des émissions nulles, tandis que les modèles thermiques traditionnels offrent une large disponibilité de carburants et une autonomie appréciable. Entre les deux, les véhicules hybrides se positionnent comme un compromis, combinant l’efficacité électrique et la polyvalence du moteur à combustion. Ci-dessous, nous examinons les avantages et les inconvénients de chaque type de véhicule, afin d’aider les futurs acheteurs à faire un choix éclairé en fonction de leurs besoins et de leurs convictions environnementales.

Fabrication et empreinte carbone

La comparaison de l’empreinte carbone de la fabrication des trois types de véhicules (électrique, thermique et hybride) est un aspect crucial lorsqu’on aborde la question de la durabilité environnementale. Voici un aperçu général de l’impact environnemental de chaque type :

Véhicules électriques

La fabrication de voitures électriques génère généralement une empreinte carbone plus élevée par rapport aux autres types de véhicules. Cela est principalement dû à la production de batteries lithium-ion, qui nécessite l’extraction et la transformation intensive de matériaux tels que le lithium, le cobalt et le nickel. Cependant, il est important de noter que l’empreinte carbone élevée lors de la fabrication est partiellement compensée par les faibles émissions de ces véhicules en cours d’utilisation, en particulier lorsque leur électricité provient de sources renouvelables.

Véhicules thermiques

Les véhicules à moteur à combustion interne, alimentés par des carburants fossiles tels que l’essence ou le diesel, ont une empreinte carbone considérable liée à la fabrication du moteur, de la carrosserie et d’autres composants mécaniques. De plus, l’extraction, le raffinage et la distribution de carburants fossiles entraînent également des émissions significatives de gaz à effet de serre. Ces véhicules contribuent donc davantage aux émissions de CO2 tout au long de leur cycle de vie, comparativement aux véhicules électriques.

Véhicules hybrides

L’empreinte carbone des véhicules hybrides se situe généralement entre celle des véhicules électriques et celle des véhicules thermiques. La fabrication de moteurs électriques et de systèmes de stockage d’énergie supplémentaires (batteries) augmente légèrement leur empreinte carbone par rapport aux véhicules thermiques classiques. Cependant, les véhicules hybrides ont l’avantage de réduire les émissions de carburant pendant leur utilisation en utilisant à la fois le moteur à combustion et le moteur électrique.

En résumé, bien que les véhicules électriques puissent avoir une empreinte carbone plus élevée lors de leur fabrication, ils ont un potentiel plus élevé de réduction des émissions sur l’ensemble de leur cycle de vie. Les véhicules hybrides occupent une position intermédiaire, tandis que les véhicules thermiques traditionnels ont généralement l’empreinte carbone la plus élevée tout au long de leur vie, en raison de l’utilisation de carburants fossiles. Cependant, les progrès technologiques et les choix de matériaux durables peuvent considérablement influencer ces comparaisons, soulignant ainsi l’importance d’une fabrication responsable et d’une utilisation économe en énergie pour minimiser l’impact environnemental des véhicules.

Prix et rentabilité

Les trois types de véhicules – électrique, thermique et hybride – se distinguent par leur prix d’achat et leur rentabilité à long terme. Les véhicules thermiques sont les moins chers à l’achat en raison de leur technologie bien établie, tandis que les véhicules électriques ont un prix initial plus élevé en raison des coûts associés à la fabrication des batteries. Les véhicules hybrides se situent entre les deux en termes de coût initial, combinant à la fois une motorisation électrique et thermique. Sur le plan de la rentabilité, les véhicules électriques se révèlent souvent plus avantageux à long terme grâce à leurs économies d’énergie et d’entretien. Les véhicules hybrides offrent également une certaine rentabilité grâce à leur efficacité énergétique, tandis que les véhicules thermiques ont généralement des coûts de fonctionnement plus élevés en raison de leur dépendance aux carburants fossiles et des coûts d’entretien. En fin de compte, le choix dépendra des préférences individuelles et du souhait d’opter pour une solution économique et respectueuse de l’environnement.

Pollution et émission Co2

Véhicules électriques :

  • Aucune émission directe de CO2 pendant leur utilisation.
  • Réduction significative des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux véhicules thermiques.
  • Moins de particules fines et de polluants atmosphériques émis lors de la conduite.
  • Cependant, leur fabrication génère une empreinte carbone élevée en raison de la production de batteries.

Véhicules thermiques :

  • Émissions directes de CO2 et autres polluants lors de la combustion de carburants fossiles.
  • Contribution importante à la pollution atmosphérique et à la qualité de l’air.
  • Impact négatif sur le changement climatique en raison des émissions de gaz à effet de serre.
  • Dépendance aux ressources épuisables (pétrole, gaz) entraînant des problèmes de sécurité énergétique.

Véhicules hybrides :

  • Émissions de CO2 et de polluants atmosphériques réduites grâce à l’utilisation du moteur électrique lors de la conduite en mode électrique.
  • Moins dépendants des carburants fossiles, réduisant ainsi leur impact environnemental global.
  • Certaines émissions de CO2 dues à la combustion du carburant en mode hybride, mais en général moins élevées que les véhicules entièrement thermiques.
  • Fabrication impliquant des batteries et un moteur électrique, donc une empreinte carbone plus élevée par rapport aux véhicules thermiques classiques.

Questions fréquemment posées par les internautes

Quel type de carburant choisir en 2023 ?

En 2023, compte tenu des préoccupations croissantes concernant le changement climatique et la pollution atmosphérique, il est recommandé de privilégier les véhicules électriques ou hybrides. Ces options offrent des émissions de CO2 et une pollution réduites par rapport aux véhicules thermiques, contribuant ainsi à une mobilité plus durable et respectueuse de l’environnement.

Comment choisir entre hybride rechargeable ou électrique ?

Le choix entre hybride rechargeable et électrique dépendra de vos besoins de conduite et de vos habitudes de recharge. Optez pour un véhicule électrique si vous avez accès à des bornes de recharge faciles d’utilisation et que votre parcours quotidien peut être couvert par l’autonomie électrique. Choisissez un hybride rechargeable si vous avez besoin d’une plus grande autonomie et de la possibilité d’utiliser le moteur thermique pour de plus longs trajets, tout en bénéficiant des avantages de l’électrification pour vos déplacements urbains.

Quel est le bonus écologique en 2023 ?

Pour obtenir les informations les plus récentes sur le bonus écologique en France, il est conseillé de consulter des sources officielles telles que le site du gouvernement français ou de contacter les organismes compétents en matière de politique environnementale.

Marche à suivre si on vous a rayé la voiture sur un parking
Location de voiture avec une carte Visa Premier : ce que vous devez savoir sur l’assurance

Plan du site