Accrochage dans un parking : quelles démarches ?

Les accidents dans les parkings sont aussi fréquents, mais restent moins graves que sur les voies de circulation. Logiquement, c’est le chauffeur de la voiture qui est en déplacement qui endosse la totale responsabilité. Les parkings sont souvent très étroits et sombres ce qui pourrait être la cause des accrochages sans vraiment causer de gros dégâts. Si vous avez été confronté à ces accidents dans les parkings, vous vous posez sans doute la question sur les démarches à suivre pour une assurance auto accident parking. Mais tout d’abord, vous devez bien faire le point sur les circonstances.

Pour le cas de deux véhicules qui roulent

Pour une assurance auto accident parking, si l’accident s’est produit lorsque les deux véhicules circulent, les démarches sont identiques à celles lors des accidents classiques. Les parkings sont généralement publics donc ne sont pas restreints au Code de la route. Vous pouvez y circuler librement comme sur la voie publique. Vous devez respecter les principes de priorités, utiliser les clignotants lorsque vous changez de direction. Si un accident survient, vous devez tout de suite vous arrêter, procéder à la rédaction du constat amiable avec l’autre chauffeur en mentionnant bien les circonstances. Vous pouvez être totalement responsable de l’accident, partiellement ou pas du tout. Si l’autre conducteur est totalement responsable, vous serez indemnisé de l’accident. Par contre, si vous êtes responsable, vous ne serez remboursé que si vous avez une assurance tout risque. 

Si un véhicule a percuté un autre en stationnement

Si vous avez une voiture stationnée dans un parking et qu’une autre voiture roulante a percuté votre véhicule, vous êtes couvert par assurance auto accident parking et l’autre conducteur sera totalement responsable de l’accident. À l’inverse, vous n’êtes pas obligé d’attendre l’arrivée du propriétaire de la voiture que vous avez percuté. Par contre, vous devez laisser vos coordonnées pour que le propriétaire réussisse à vous contacter, mais faites attention, vous serez coupable de délit de fuite si vous ne procédez pas ainsi. La responsabilité peut être divisée en cas de stationnement gênant de la voiture qui a été percutée. Il faut bien expliquer les circonstances de l’accident.

Les démarches à suivre lors d’un accident

La déclaration de l’accident à l’assureur reste classique. Vous devez faire votre déclaration dans les cinq jours qui suivent l’accident. Une lettre de recommandation suivie d’un accusé de réception est nécessaire. Vous pouvez envoyer avec votre déclaration des pièces jointes que vous pensez nécessaires comme des témoignages par exemple ou des images de l’accident. Le constat amiable doit aussi être présenté. En cas de délit de fuite ou de refus de l’autre chauffeur, remplissez-le seul. N’oubliez pas de joindre la plainte que vous avez déposée auprès de la police en cas de fuite de l’autre conducteur. La constatation des dégâts causés par l’accident se fera par un expert que votre assureur a mandaté.

Comment choisir son assurance auto ?
Comment fonctionne une assurance auto ?