Accrochage dans un parking : quelles démarches ?

Publié le : 02 juin 20238 mins de lecture

Les accidents dans les parkings sont assez fréquents, mais restent moins graves que sur les voies de circulation. Logiquement, c’est le chauffeur de la voiture qui est en déplacement qui endosse la totale responsabilité. Les parkings sont souvent très étroits et sombres ce qui pourrait être la cause des accrochages sans vraiment causer de gros dégâts. Si vous avez été confronté à ces accidents dans les parkings, vous vous posez sans doute la question sur les démarches à suivre auprès de votre assureur, et quel type de garantie d’assurance automobile peut s’appliquer dans ce cas.

Mais tout d’abord, vous devez bien faire le point sur les circonstances.

Pour le cas de deux véhicules qui roulent

Si l’accident s’est produit lorsque les deux véhicules circulent, les démarches sont identiques à celles lors des accidents classiques. Les parkings sont généralement publics donc ne sont pas restreints au Code de la route. Vous pouvez y circuler librement comme sur la voie publique. Vous devez respecter les principes de priorités, utiliser les clignotants lorsque vous changez de direction. Si un accident survient, vous devez tout de suite vous arrêter, procéder à la rédaction du constat amiable avec l’autre chauffeur en mentionnant bien les circonstances. Vous pouvez être totalement responsable de l’accident, partiellement ou pas du tout. Si l’autre conducteur est totalement responsable, vous serez indemnisé de l’accident. Par contre, si vous êtes responsable, vous ne serez remboursé que si vous avez une assurance tous risques.

Si un véhicule a endommagé un autre en stationnement

Si vous avez une voiture stationnée dans un parking et qu’une autre voiture roulante a percuté votre véhicule, vous êtes couvert par l’assurance auto et l’autre conducteur sera totalement responsable de l’accident. À l’inverse, vous n’êtes pas obligé d’attendre l’arrivée du propriétaire de la voiture que vous avez percuté. Par contre, vous devez laisser vos coordonnées pour que le propriétaire réussisse à vous contacter, mais faites attention, vous serez coupable de délit de fuite si vous ne procédez pas ainsi. La responsabilité peut être divisée en cas de stationnement gênant de la voiture qui a été percutée. Il faut bien expliquer les circonstances de l’accident.

Accident avec une voiture mal garée ou stationnée à un endroit interdit

En cas d’accident avec une voiture mal garée ou stationnée à un endroit interdit dans un parking, la responsabilité de l’accident dépend de la situation. Voici quelques éléments de réponse :

Accident avec un véhicule à l’arrêt bien garé

Si vous percutez une voiture en stationnement qui est bien garée, votre responsabilité est engagée à 100 % et votre assurance auto prendra en charge les dommages causés à la voiture mal garée.

Si vous abîmez un véhicule mal garé

Si le véhicule est stationné à un endroit interdit ou mal garé, la faute sera partagée entre les conducteurs. Dans ce cas, l’assurance du conducteur en mouvement prendra en charge une partie des dommages causés à la voiture mal garée.

Si le conducteur en mouvement est parti

Si le conducteur en mouvement a commis un délit de fuite, l’assurance du véhicule mal garé prendra en charge les dommages causés.

Il est important de noter que chaque situation est unique et que les règles peuvent varier en fonction des circonstances. Il est donc recommandé de contacter votre assureur pour obtenir des informations précises sur votre couverture d’assurance et les démarches à suivre en cas d’accident dans un parking.

Les démarches à suivre lors d’un accident

Déclaration classique

La déclaration de l’accident à l’assureur reste classique. Vous devez faire votre déclaration dans les cinq jours qui suivent l’accident. Une lettre de recommandation suivie d’un accusé de réception est nécessaire. Vous pouvez envoyer avec votre déclaration des pièces jointes que vous pensez nécessaires comme des témoignages par exemple ou des images de l’accident. Le constat amiable doit aussi être présenté.

Remplir un constat après un délit de fuite

En cas de délit de fuite ou de refus de l’autre chauffeur, remplissez-le seul. N’oubliez pas de joindre la plainte que vous avez déposée auprès de la police en cas de fuite de l’autre conducteur. La constatation des dégâts causés par l’accident se fera par un expert que votre assureur a mandaté.

Voici les étapes à suivre pour remplir un constat après un délit de fuite :

  1. En cas d’accident corporel, il est primordial d’alerter au plus vite les secours en composant le 15 ou le 18 (112 depuis un téléphone portable), mais aussi de joindre les forces de l’ordre au 17.
  2. Récoltez un maximum d’informations sur le véhicule qui a fui : la marque, le modèle, la couleur, le numéro de plaque d’immatriculation si possible.
  3. Interrogez les témoins potentiels à propos du conducteur, de l’auto et de l’accident avec délit de fuite.
  4. Prenez des photos du lieu de l’accident et des dommages causés à votre véhicule.
  5. Remplissez votre partie du constat amiable en indiquant les informations que vous avez recueillies sur le véhicule qui a fui et mentionnez le délit de fuite dans les observations.
  6. Signez le constat amiable et joignez-y le récépissé du dépôt de plainte.

Questions fréquemment posées par les internautes

Comment faire quand on retrouve sa voiture abîmée ?

Si vous constatez que votre véhicule a été abîmé dans un stationnement gênant, vous devez d’abord vous assurer que toutes les informations pertinentes sont enregistrées. Prenez des photos, notez l’emplacement et le numéro de plaque d’immatriculation de la voiture qui a causé l’accrochage et contactez immédiatement la police.

Qui est en tort quand une voiture recule et me rentre dedans dans un parking ?

Dans le cas où une voiture recule et vous rentre dedans dans un parking, c’est le conducteur qui est en tort. En effet, le code de la route impose de rouler à vitesse adaptée et de manière prudente. De plus, le conducteur doit toujours être attentif et prendre les précautions nécessaires pour éviter tout accident.

Quel malus pour un accrochage dans un parking ?

Les accrochages dans un parking sont considérés par le code de la route comme des infractions mineures et sont généralement sanctionnés par une amende. Cependant, si votre conducteur est considéré comme responsable de l’accrochage, il risque d’être classé comme un mauvais conducteur et pourra recevoir un malus, c’est à dire une majoration de la cotisation décidée par votre compagnie d’assurance.

Comment faire un constat avec un véhicule  en stationnement ou à l’arrêt ?

Pour faire un constat avec un véhicule en stationnement ou à l’arrêt, vous devez récolter le maximum d’information sur les circonstances de l’accident. Prenez des photos du véhicule et du lieu où il est stationné et noter les informations telles que le numéro d’immatriculation et la marque du véhicule.

Marche à suivre si on vous a rayé la voiture sur un parking
Location de voiture avec une carte Visa Premier : ce que vous devez savoir sur l’assurance

Plan du site