Comment connaître mon bonus/malus automobile ?

Au volant, les conducteurs automobiles sont souvent soumis à des règlements stricts. Le respect de ceux-ci est important pour éviter les accidents. Lors de sinistres, les compagnies d’assurances prennent en charge les dommages. Souvent, le remboursement sera plus de la moitié des pertes. Chaque conducteur doit donc avoir un contrat d’assurance. La rédaction du contrat repose sur plusieurs critères, le plus important est le bonus/malus automobile.

La définition exacte du bonus/malus automobile.

Le remboursement des assurances repose essentiellement sur le bonus/malus automobile. Ce sont des calculs précis, qui déterminent la somme à payer par la compagnie d’assurance lors des accidents. Cela, tout en prenant en compte les variables qui sont les comportements du conducteur au volant. Ici, les conducteurs dangereux auront un résultat moins satisfaisant. Ceux, dits modèles, quant à eux, peuvent bénéficier d’un remboursement à hauteur de la totalité. Les résultats de ces comptes ne sont pas définitifs pour autant. Il sera renouvelé tous les ans, de même pour le contrat. En outre, certains paramètres peuvent également l’influencer, à savoir l’utilisation du véhicule qui se trouve en second plan, après le comportement du conducteur.

Où se trouvent les informations du bonus/malus ?

Il existe deux manières d’y accéder. La première est le renouvellement annuel fait par l’assureur. Le contrat ainsi renouvelé vous sera envoyé pour que vous le signiez ou non. Le choix dépend de vous. Outre votre coefficient bonus/malus automobile, le montant de la prime d’assurance et les détails seront également dans le document. Il est aussi possible de demander à votre assureur de vous communiquer des relevés d’informations dans n’importe quel moment de l’année. Dans ces relevés, vous pouvez connaître vos accidents récents, les détails de votre contrat, mais aussi le coefficient bonus/malus automobile.

Comment ce coefficient s’applique-t-il ?

Durant la période d’observation, les conducteurs seront soumis à une analyse de comportement en plus de l’analyse des accidents antérieurs, s’ils y en avaient. Ceux qui ont provoqué des sinistres seront sanctionnés par un malus. Les accidents peuvent être volontaires ou non. Les chauffeurs qui n’ont pas eu d’accidents de circulation durant cette période bénéficient d’un bonus. La prime de remboursement augmente ainsi. Le coefficient des bonus et des malus sera visible sur les relevés d’informations ou les avis d’échéances de l’assureur. Tous les accidents ne donnent pas un malus. Ceux dits non responsables, comme les vols et les incendies par exemple, n’affecteront pas votre coefficient. Le remboursement ne diminue pas si ces sinistres se présentent.

Comment choisir son assurance auto ?
Comment fonctionne une assurance auto ?